Bienvenu sur le site du CLUB de BADMINTON ORLÉANS (CBO), ONTARIO, CANADA

N’hésitez pas à naviguer sur tous les sujets. Cliquez sur Le Club, puis sur Historique et vous découvrirez notre Mission, nos Buts et Objectifs, notre Politique Linguistique et nos Conditions

Vous pourrez aussi connaitre les Règlements du Cluble fonctionnement et la procédure détaillé de nos soirées,  notre Horaire et aussi savoir comment Nous Rejoindre.

Pour devenir membres cliquez sur l’onglet Inscription / Nouveaux membres / Liste d’attente, enregistrez-vous en inscrivant votre nom sur la liste d’attente et vous serez informés, via courriel, vers la mi-septembre, de la date pour les inscriptions des nouveaux membres.

De plus, en cliquant sur Liens, vous trouverez de l’information similaire pour le Club Junior d’Orléans, ainsi que de l’information sur d’autres organismes de ce beau sport.

Merci de l’intérêt porté à notre club.

Yves Roy
Président du CBO

Tournoi interne mai 2014

Félicitations à nos champions!

Une bonne participation et jeux stimulants joués par tous. Dans l’attente de l’autre saison de badminton et de défis.

Ci-dessous vous verrez les résultats définitifs pour votre plaisir et n’hésitez pas à visiter les liens pour voir des photos.

Passez un bel été 🙂

Lyne ~ Directrice des tournois

Changements à la charte du club

Bonjours à tous,

Juste quelques notes explicatives sur les changements à la charte du club, lesquels ont eu lieu lors de notre dernière réunion annuelle du 28 février dernier.

  • Un vocabulaire différent a été ajouté afin d’inclure plusieurs conditions indésirables, lesquelles nous (le club) voulons éviter dans le futur. Ce changement fut attribué aux incidents déplaisants donc nous avons dû faire face en décembre dernier.
  • La durée des mandats pour les membres exécutifs du club fut prolongée à cause du manque de personne volontaire à cet effet et aussi pour faciliter le déroulement des changements futurs.

Le club fonctionne très bien grâce au bon dévouement de chaque membre de l’exécutif; un grand merci.

Yves Roy