Fonctionnement du Club

  • Procédures du *CBO aux Soirées de Badminton à Garneau

    (novembre 2017)

    Voici une explication détaillée de notre façon de procéder et de monter le tableau lors de nos soirées de « **Round-Robin » au badminton de l’école Garneau. Une mention des petites tâches relatives ce nécessite pour le bon fonctionnement du club. Ce message sera aussi posté sur notre site web et au moins une copie sera toujours gardée avec la boîte d’équipement. (Pour simplifier ce long narratif, le masculin signifie aussi le féminin)

     

    Tâches des premiers arrivés :

    Pour les mardis et les jeudis, il est très important de ne pas entrer dans les gymnases avant nos heures de location s’il y a déjà une activité en court. Si tel en est le cas veuillez attendre qu’il soit 6h.

    Dès l’arrivée des premiers membres du club, ces derniers doivent s’assurer qu’il y a accès au matériel, que les portes sont débarrées et de contacter un concierge si tel n’est pas le cas. Les endroits auxquels nous devons avoir accès sont les suivants :

    • La porte sud-est donnant accès à l’entrée de l’école, à partir du terrain de stationnement, près du grand gymnase (Pas de numéro).
    • Les deux portes des coins sud du grand gymnase (Pas de numéro).
    • La porte (020) du coin nord-est du grand gymnase.
    • La porte (020A) dans le grand gymnase, qui donne accès à l’entrepôt des poteaux pour tenir les filets, près du mur pliant.
    • La porte de la pièce (019), c’est là que nous gardons notre boîte d’équipement.
    • La porte d’entrée du petit gymnase (porte 123).
    • La porte (123A) dans le petit gymnase qui donne accès à l’entrepôt des poteaux pour tenir les filets.
    • Les portes  des vestiaires : hommes  (porte 132) et femmes (porte129).

     

    De plus ils doivent passer la vadrouille sur tout le plancher du grand gymnase avant de monter les filets. Si les vadrouilles ne sont pas disponibles (deux vadrouilles par gymnase), demander au concierge et aussi le mentionner à un des membres de l’exécutif.

     

    Les juniors le vendredi :

    Les joueurs juniors qui ont l’autorisation de jouer avec nous le vendredi ne peuvent occuper une place sur le terrain si la séquence en est qu’un adulte doit s’asseoir, à moins que celui-ci accepte de lui céder sa place. En d’autres mots, les juniors peuvent jouer les vendredis seulement si ça ne nuit pas aux joueurs adultes et doivent être traités comme un invité.

     

     

    Les invités du vendredi :

    Pour les invités du vendredi, ceux-ci doivent être âgés de 19 ans et plus, être invités par un membre actif du CBO et s’assurer de suivre à la lettre les instructions relatives à ce sujet, lesquelles sont affichées dans la porte de notre boîte.

    Voici quelques changements apportés à notre club en novembre 2017, en ce qui traite des invités du vendredi soir.

    Premièrement, il s’agit d’invités, et non de participation à la carte ou de visite à la carte (DROP-INS), il faut qu’un membre actif du CBO ait invité la personne qui se présentera pour jouer un vendredi soir. Et cette information doit apparaitre dans notre registre, il n’est pas nécessaire que le membre qui invite soit présent lorsque l’invité viendra jouer.

    Une même invitation est bonne seulement pour la saison (l’année scolaire).

    Deuxièmement, le registre a été refait de façon à mieux informer le club de ce qui se passe.

    Troisièmement, la question d’avoir des invités a été introduite simplement parce que souvent les vendredis, il y si peu de membres réguliers qui se présentent; cependant, voici un gros changement à notre façon d’opérer: s’il y a tellement de participants que quelqu’un doit s’assoir, pour une ou plusieurs sessions, les invités seront les premiers à le faire. En d’autres mots, nos membres réguliers devront s’assoir seulement si tous les invités sont assis et que le besoin en est. La personne qui montra les tableaux devra tenir compte de ce facteur et, si un invité ne peut jouer plus que deux sessions durant la soirée, son argent payé, soit le 5$, lui sera remboursé au complet.

    Finalement, il serait bon de se rappeler que selon la charte du club, notre mission est de promouvoir l’usage de la langue française, ou si vous voulez, d’encourager les échanges culturels et linguistiques dans le but d’assurer le maintien et la valorisation du patrimoine de la communauté franco-ontarienne de la région, donc ceci s’applique aussi à nos invités.

     

    Monter le tableau : (badminton structuré)

    Habituellement, il y a des membres réguliers à cette tâche. Ceux-ci sont familiers avec le système établi pour cette fonction. Cependant, lorsque ces personnes jouent, elles ne peuvent faire ce travail, donc un membre en attente qui se sent à l’aise avec le fonctionnement du système peut alors se porter volontaire pour cette tâche. Il est très important de faire ce travail sans qu’il n’y ait de favoritisme même de la part de celui ou celle qui monte le tableau. En d’autres mots, celui qui monte le tableau ne devrait pas nécessairement être garanti de jouer pour cette session-là. Il faut simplement s’en tenir à notre procédure décrite ici-bas.

     

    Le premier tableau :

    Au tout début de la soirée, lorsqu’il y a environ 20 à 24 membres d’arrivés (vers 18h :15), le tableau est monté en respectant l’ordre d’arrivée de chaque membre. Ceci est établi par l’ordre des noms (étiquettes) placés dans la section « En Attente » à la gauche du tableau. Lorsqu’un membre arrive, il prend son étiquette laquelle est à la droite du tableau ou sur la porte droite de notre boîte, et il la place à la gauche en respectant l’ordre des autres, le premier membre arrivé en haut et chaque membre subséquent en dessous. Initialement, on essaie  de mettre quatre membres de la même couleur (du même niveau) sur un terrain tout en se souciant d’alterner afin que chaque joueur puisse être placé dans un groupe de quatre étant d’un niveau égal, puis d’un (1) niveau inférieur au sien et ensuite d’un (1) niveau supérieur au sien. Cependant, s’il s’avère que pour le tout premier tableau, à cause qu’il n’y a pas assez de joueurs, au lieu de garder quelqu’un assis, c’est mieux de monter le tableau avec un court où il y aura une différence de plus de deux niveaux, sur un même terrain, et si tel en est le cas, il faudra régler l’horloge pour une période un peu plus courte que le 15 ou 20 minutes habituel. Ce dernier scénario n’arrivera quasiment jamais.

    Le marquage des étiquettes :

    Sur chaque étiquette, après le nom, il y a plusieurs cases vides, (chaque case représente une session) celles-ci sont utilisées pour démontrer le cheminement du joueur pendant la soirée.

    Voici les six signes dont nous nous servons pour démontrer ce qu’un joueur a fait depuis le début de la soirée :

    1. Une diagonale (/)  indique que le joueur n’était pas là lors de session(s) antérieure(s), une oblique par session. Donc si un joueur se présente à la 4e session, il devrait avoir trois obliques en premier et ensuite un des quatre autres signes.
    2. Un A majuscule (A) indique que le joueur était assis lors de la session en question.
    3. Une flèche vers le bas (↓) indique que le joueur a joué  avec au moins une  personne d’un niveau inférieur au sien.
    4. Une flèche vers le haut (↑) indique que le joueur a joué  avec au moins une  personne d’un niveau supérieur au sien.
    5. Un tiret horizontal (−) indique que le joueur a joué avec des personnes du même niveau que le sien.
    6. Un point à la gauche du carré de session pour 4 des 5 signes décrits ci-haut (. /)  (.↓) (.↑) (.−)  Ceci indique que le joueur a dû jouer dans le petit gymnase pour la session en question. Le monteur de tableau doit éviter de faire jouer quelqu’un deux fois de suite dans le petit gymnase.

    Pour s’assurer que chacun profite bien de son temps de jeu en jouant avec des membres d’un calibre proche ou égal au sien, la personne qui monte le tableau doit regarder attentivement le cheminement antérieur de chacun et éviter autant que possible de répéter le même scénario dans les deux prochaine sessions.

    N’oublions pas qu’une bonne majorité de nous préférons jouer avec un niveau supérieur afin de s’améliorer, de rendre les parties moins monotones et surtout pour un exercice physique plus exigeant. Une personne ne devrait pas jouer à un niveau inférieur deux parties de suite.

     

    Membre qui arrive juste avant le son du timbre :

    Lorsqu’un membre arrive après que le tableau fut monté et qu’il n’y a pas assez de temps pour faire le changement afin qu’il puisse jouer et cela juste avant le son du timbre, il devra être assis pour cette session laquelle est sur le point de commencer et son étiquette devra ainsi le refléter avec un (A).

    Comment annoncer une session de repos ou un départ (après la présente session):

    Après le son du timbre, chacun va voir le tableau pour savoir si son étiquette est placée pour jouer ou pour être assis. Lorsqu’un membre désire prendre une session de repos, avant de commencer à jouer la présente session, il doit glisser son étiquette d’une demi-longueur vers la gauche. Lorsqu’il veut quitter pour la soirée, il doit la glisser d’une demi-longueur vers la droite. Il peut aussi avertir verbalement la personne qui est en train de monter le tableau.

     

    Indiquer qui a préparé ou monté le tableau : (nouveau – novembre 2013)

    Une fois que le tableau est monté, il est très important d’indiquer le nom de la personne qui l’a fait dans le rectangle réservé à cet effet. Ceux qui sont assis sont invités à vérifier le tableau quelques minutes avant la sonnerie et s’ils ont des suggestions pour que le tableau soit plus équitable, d’en discuter avec celui qui l’a préparé. Un autre point à se rappeler, est que la personne qui monte le tableau fait ce travail ingrat volontairement, et si erreur il y a, de penser à la remercier quand même avant de lui mentionner le ou les points à améliorer.

    Usage du petit gymnase :

    Le petit gymnase est utilisé pour deus sortes de badminton : le structuré (tel que dans le grand gymnase en se servant du tableau monté) afin d’éviter d’avoir trop de membres assis, et le non structuré ou le badminton libre. Ce dernier est seulement permis si le ou les courts ne sont pas utilisés pour du badminton structuré. C’est surtout par les personnes qui désirent jouer au lieu d’être assises en attente. Celles-ci doivent s’assurer de revenir dans le grand gymnase à temps pour leur session afin de ne pas retarder le jeu. Les personnes qui, à leurs arrivés, manifestent l’intérêt de jouer dans le petit gymnase peuvent le faire en tout temps et former alors leur propre équipe du moment que le court utilisé ne soit pas en demande pour du badminton structuré. Si en cours de soirée, ces mêmes personnes désirent revenir dans le grand gymnase, elles doivent alors ajouter leur nom dans la colonne des gens en attente.

    Pour revenir sur la badminton structuré du petit gymnase. Voici d’autres informations à ce sujet: les courts sont numérotés comme étant les courts no. 7, 8 et 9, le no 7 est le premier en entrant. Les personnes cédulées pour une session sur le court No. 7 sont responsables de régler le cadran environ deux minutes de moins que celui du grand gymnase, d’apporter le cadran à partir de la boîte d’équipement jusqu’au court No. 7 et lorsqu.il sonnera, de le retourner à la boîte d’équipement pour la prochaine session.

     

    Tâches des derniers à partir :

    Les mardis et jeudis, après avoir fini de jouer, chacun est responsable de démonter son filet si ce dernier ne sera plus utilisé. La toute dernière équipe à quitter doit s’assurer, avant de verrouiller la boîte que les neuf filets ont été retournés dans la boîte.

    Nous sommes un groupe qui travaille en équipe pour le bien être de chacun au sein du club. Amusons-nous.

    Yves Roy – Président du CBO

     

  • *CBO:                         Club de Badminton Orléans**Round-robin :          nom ou adjectif qui signifie rotation de tous les participants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *